Imposant Portrait mi corps XVII d’un homme à la cuirasse 108 X 95 – 130 X 117 avec cadre–  ATELIER de JEAN   RANC  – 

  •  La présence du Harmet ou armure de tête permet de dâter plus précisemment cette toile puisque le port de ce casque disparait en 1650  –

Portrait vu par  Monsieur  Eric Turquin, Expert en toiles XVIII –

  • Pour  l’identité du personnage en armure une recherche est en cours au Musée de l’Armée, vers lequel M Turquin a  bien voulu morienter – Merci à lui – Cette recherche permettrait de trouver l’identité du modèle donc du peintre puisque la signature est difficile à décrypter sur les reflets du  harmet –
  •  Héritier  et parent de Hyacinthe Rigaud dit le Catalan, Jean Ranc développa  avec hardiesse  et bien vite son propre style -Il excellait à rendre  l’acuité psychologique de ces modèles avec plus de tolérance que son ami et professeur, développant une opulence  de  drapès traités nerveusement, des carnations porcelainées – Carrière éclatante qui lui permit d’être nommé  en 1722 Portraitiste du Roi d’Espagne et ce pendant 10 ans  – A tel point que Rigaud lui confia la première copie  du portrait de Louis XIV en pied,-   
  • Ranc  fut un spécialiste des vêtures et des visages, il partageait la même clientèle, le même atelier  et appartement  Place  des Victoires  et eurent une amitié indéfectible qui leur permit de travailler parfois  à deux mains sur une même toile – 
  • A tel point qu’une confusion d’attribution multiples arriva en salle des ventes –  Il faut noter aussi  que Rigaud  à 15 ans fut l’élève d Antoine Ranc le père de Jean qui possédait une collection notoire de maîtres anciens de l’école du nord, laquelle  influença  durablement nos deux artistes –

 La posture de notre modèle fut crée par le Catalan et de nombreuses fois reprise   par  VAN LOO entre autres  avec un homme en armure, main  gauche sur l’épée, main droite sur le casque – Posture inverssée de notre toile –

  • La sobriété audacieuse de cette toile  qui claquent par ces couleurs réduites  me ravit,  trois couleurs vibrantes et complémentaires pas plus, une généreuse  écharpe blanche de soie  frippée  lui entoure la taille  et marque le rang de maréchal  -Une   vaporeuse perruque  à la Léonine magnifie le visage de ce guerrier au faciès  tolérant – Le punctum reste dans le  splendide traitement  de l’armure fleurdelisée, toutes les nuances  de gris sont justes  – Un  minuscule paysage sur la gauche pour la perspective, un ciel  contrasté et menaçant  d’orage  exacerbe  le tout –
  • Il pourrait s’agir d’une commande destinée à un grand bourgeois désireux de posséder une oeuvre de belle facture – Au XVII il était courant de réaliser  plusieurs versions   d’une même toile sur commande,  si l’oeuvre rencontrait  un succès notoire –
  •  
  • Voir  l’article (

Claire Aubaret «Les copistes du Cabinet des tableaux de la surintendance des Bâtiments du roi »,Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles[En ligne], Articles et études : 
Spécialiste du peintre Hyacinthe Rigaud depuis 1995 vous pouvez retrouver l’intégralité du catalogue de l’artiste sur mon site http://www.hyacinthe-rigaud.com/
Voir le profil de Stéphan Perreau )

 

  • TOILE VUE PAR LE CABINET TURQUIN    
  • PAIEMENTS   PERSONNALISES   POSSIBLES –
    •  TRES BON ETAT
    • SIGNATURE sur le reflet du casque  A DECRYPTER  – Pas de rentoilage, pas de trou –
    • Cadre  à fronton en bronze, simple et efficace –

Grand portrait J RANC atelier- SIGNE / Encadré 130 X 117 - XVII

8 700,00 €Prix
  • Livraison France UPS ou TNT avec assurance  ( double plaque de médium pour la protéger )-  200 €